La retranscription audio, un indispensable de nos jours

 

La conversion d’un fichier audio en texte, tel est le but de la retranscription de fichier qui est devenue un métier intéressant pour beaucoup de passionnés. En fait, la profession est aussi une source importante de revenu pour subvenir aux divers besoins financiers. Bien que la retranscription ne soit pas à la portée de tout le monde, elle n’est pourtant pas difficile à réaliser. Il suffit de cultiver une capacité à écouter la bande audio pour la convertir en fichier Word ou PDF. Que faut-il comprendre à propos de la retranscription audio en texte ?

Effectuer une retranscription intégrale

Il s’agit d’une opération qui se fait mot-à-mot sur la bande sonore originale dans son intégralité. Le transcripteur tient compte de tous les aspects verbaux sans qu’aucun d’entre eux soit négligé ou omis. La retranscription audio  considère même les rires, les phrases à répétitions, les hésitations, les émotions et aussi les tics de langage. Ce type de transcription n’est pas facile à faire puisqu’il faut tout noter sans négliger le moindre détail des expressions. Le cas d’un discours d’une seule personne peut être plus abordable pour la transcription. Quand il s’agit de plusieurs intervenants, alors les choses deviennent plus sérieuses. Dans ce cas, la transcription devient un casse-tête. De plus, le transcripteur doit annoncer le nom de chaque intervenant. Le travail se fait en fonction de la succession de la prise de parole. Aucune modification n’est admise et les propos sont transcrits dans leur intégralité et tels qu’ils sont initialement. Voir le site pour plus d’informations.

La transcription épurée ou reformulée

Cette forme de transcription est, certes, intégrale comme la précédente, mais à la seule différence qu’elle repose sur la forme du texte avec une reformulation pure et simple. Les erreurs de langue sont corrigées en transformant un langage familier en langage soutenu ou en langage courant. Il est important de distinguer l’usage oral de la langue à celui de l’écrit. Mais pas question toutefois de rajout d’autres mots. Puis encore, le langage familier peut être remplacé par une formulation plus simple pour ne pas compliquer la retranscription.

La retranscription épurée est un compte-rendu et le transcripteur doit respecter les principes de fidélité pour ne rien déformer les propos de l’orateur ou de l’intervenant. Il n’interprète pas. Les retouches ne sont pas également accordées même à l’issue des erreurs de date ou de nom de personne sauf en cas de demande de la part du client. Le transcripteur peut avoir recours à des notes de bas de page pour ses propres remarques.

La dictée numérique et la transcription synthétisée

Pour la dictée numérique, elle consiste à restituer les propos des intervenants avec toutefois un haut niveau de finesse au travail. C’est une opération qui s’effectue généralement dans divers domaines, tant juridique que médical. Elle s’intéresse également au secteur de l’automobile, etc. Si les professionnels de tous ces secteurs d’activités le demandent, le transcripteur doit être en mesure de leur restituer le fichier converti en bonne et due forme, tel qu’ils le lui demandent. Autrement dit, le transcripteur leur remet un document spécifique sous format Word ou PDF sur la topographie générale du discours.

Quant à la transcription synthétisée ou à la synthèse, elle ne s‘intéresse qu’aux principales idées. L’essentiel est de mettre en relief les idées les plus pertinentes en omettant les détails non importants. Le style adopté doit être raffiné et orienté vers le langage courant ou soutenu avec des phrases ayant plus de sens. Ici, les formules toutes faites sont carrément supprimées pour avoir un texte net de toutes imperfections.